les aigles veulent reprendre leur envol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les aigles veulent reprendre leur envol

Message  Admin le Ven 8 Jan - 15:06

Les Aigles de Carthage ont raté le Mondial d’un cheveu, la CAN peut leur permettre de revivre.
vendredi 8 janvier 2010

Battue piteusement au Mozambique (1-0), la Tunisie ne disputera pas la prochaine Coupe du monde. Avec un nouveau sélectionneur et un groupe remanié, elle espère atteindre le dernier carré en Angola.

Le sélectionneur
Faouzi Benzarti, 60 ans, entraîne maintenant depuis 30 ans, principalement en Tunisie, où il a dirigé tous les plus grands clubs du pays, l’Etoile du Sahel, l’Espérance de Tunis ou le Club Africain mais aussi la sélection libyenne (2007/2009). En club, il s’est construit un solide palmarès, avec 6 championnats, une Ligue des Champions de la CAF et une Supercoupe d’Afrique en 1994, une Coupe de la CAF (2006) et une Ligue des Champions arabes l’année dernière avec l’Espérance de Tunis. Nommé en novembre dernier après l’échec d’Humberto Coelho dans les qualifications pour la Coupe du Monde, en raison de la défaite au Mozambique 1-0, il aura la lourde tâche de faire gagner à la Tunisie sa deuxième CAN, après celle de 2004.

Le joueur à suivre
Latéral gauche rapide et technique, Yassin Mikari, né en Suisse et formé aux Grasshoppers, a franchi le pas il y a un an en tentant sa chance en France, à Sochaux. Depuis juillet, il effectue une grosse saison dans le Doubs, où il est même devenu un atout offensif majeur, avec deux buts, tous décisifs, contre Grenoble (1-0) et Nice (1-0). Il est en effet régulièrement positionné milieu gauche, où il peut exploiter toute son explosivité. Il a joué en Espoirs avec la Suisse mais a choisi la Tunisie lorsqu’il fut appelé en 2007 pour disputer la CAN l’année suivante, lors de laquelle il jouait les trois matches de poules, dont deux comme titulaire. Sur le côté gauche, il sera en concurrence avec Ammar Jemal, mais pourrait être une des révélations du tournoi.


L’objectif
La Tunisie devra se sortir d’un groupe où elle est censée disputer la première place au Cameroun mais où elle devra également se méfier du Gabon et de la Zambie, contre qui elle débutera son tournoi. Elle mène par six succès à trois contre cette dernière, et est invaincue en CAN (2 victoires, un nul). Les Aigles de Carthage devront ensuite s’imposer face au Gabon, contre qui ils sont invaincus (2 succès, 2 nuls) mais qui les avait poussés aux tirs aux buts, en quart de finale en 96 (1-1, 4-1 tab). Si la Tunisie n’a pas réussi à se qualifier après ces deux premiers matchs, elle jouera son avenir contre le Cameroun, qui domine nettement leurs confrontations générales (7 victoires à 2) et en CAN (2 succès, un nul). Les Lions Indomptables ont d’ailleurs remporté leurs deux derniers chocs dans la compétition, en quart de finale en 2008 (2-3 a.p.) et en 2000, en demi-finales (3-0), avec à la clé, déjà, un but de Samuel Eto’o. Ensuite, elle fera partie des outsiders de la compétition, dont elle a atteint les quarts de finale 9 fois sur 13, et la finale à trois reprises, pour un succès, à domicile (2004).

Les forces
À l’image de l’Egypte, la Tunisie ne brille pas forcément par de grosses individualités mais par un collectif bien rodé, mené par cinq joueurs de l’Etoile du Sahel, championne d‘Afrique des clubs. Pourtant, l’équipe a beaucoup changé depuis le quart de finale perdu en 2008 face au Camroun (2-3 a.p.), puisque seulement sept joueurs ayant joué la dernière CAN sont présents dans la liste de Faouzi Benzerti, qui a remanié son groupe. Mais avec Karim Haggui (Hanovre) et Mikari en défense, Hocine Ragued au milieu et Chaouki Ben Saada (Nice) en soutien des attaquants, Issam Jemaa (Lens) et Mohamed Chermiti, le buteur d’Al Ittihad, les Aigles de Carthage, solides en 2009 (6 buts encaissés en 10 matches) ont une colonne vertébrale qui doit leur permettre d’atteindre au moins le dernier carré.

Les faiblesses
Les joueurs tunisiens s’exportent peu, ou mal. Seize joueurs jouent en Tunisie (dont cinq à l’Etoile du Sahel et quatre au Club Africain et à l’Espérance de Tunis). Parmi les expatriés, un seul joue en Bundesliga (Haggui, à Hanovre) et trois en Ligue 1 (Mikari, Ben Saada et Jemaa), en l’absence de Fahid Ben Khalfallah (Valenciennes), qui est resté en France. Les Aigles ne disposent donc pas de stars offensives comme celles du Cameroun, son adversaire dans le groupe D, la Côte d’Ivoire ou même le Ghana. D’ailleurs, en 2009, où la Tunisie n’a marqué que 12 fois en 10 rencontres, seul Issam Jemaa (2 buts) a marqué parmi les attaquants, après une année 2008 plus fournie (4 pour Ben Saada et Jemaa, un pour Chermiti). Une fois de plus, la Tunisie semblera donc un peu juste offensivement, et se reposera surtout sur son assise défensive et son collectif, sans doute malmené par le récent changement de sélectionneur.

Gardiens
Farouk Ben Mustapha (CA Bizertin), Aymen Mathlouthi Balbouli (Etoile du Sahel), Adel Nefzi (Club Africain)

Défenseurs
Karim Haggui (Hanovre 96), Bilal Ifa (Club Africain), Souheil Ben Radhia (Etoile du Sahel), Ammar Jemal (Etoile du Sahel), Khaled Souissi (Club Africain)

Défenseurs-Milieux
Khalil Chemmam (Esperance Tunis), Radhouène Felhi (Munich 1860), Chedi Hammami (CS Sfaxien), Yassin Mikari (Sochaux)

Milieux
Haythem Mrabet (CS Sfaxien), Mohamed Nafkha (Etoile du Sahel), Hocine Ragued (Slavia Prague), Khaled Korbi (Esperance Tunis), Oussama Darragi (Esperance Tunis)

Milieux-Attaquants
Chaouki Ben Saada (Nice)

Attaquants
Ahmed Akaichi (Etoile du Sahel), Mohamed Amine Chermiti (Al Ittihad Jeddah), Issam Jemaa (Lens), Youssef Msakni (Esperance Tunis), Zouheir Dhaouadi (Club Africain)

Par Gildas Devos
avatar
Admin
Admin

Messages : 123
Réputation : 13
Date d'inscription : 31/10/2009
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur http://jaw-tounes.zikforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum